Électronique & Photonique

electronique-photonique

Une filière en plein essor

Implantée sur le site d’ESTER Technopole, la filière Electronique & Photonique est devenue en quelques années un vecteur d’excellence régionale. Constituée autour d’un institut de recherche, d’un centre de transfert, du pôle de compétitivité Alpha-RLH et d’entreprises expertes, cet écosystème déploie une forte expertise dans les technologies électroniques, la photonique, ainsi que les procédés laser.

Une longueur d’avance

La filière Electronique & Photonique est née en 1995.
Référence dans le domaine de l’électronique, des hyperfréquences, de l’optique et la photonique, l’institut de recherche XLIM a d’abord ouvert la voie. Dans le même temps, le centre de transfert de technologies CISTEME, expert des systèmes sans fils et hyperfréquences, a été un véritable fer de lance pour l’électronique.
10 ans plus tard, en 2005, le pôle de compétitivité ELOPSYS voyait le jour et s’implantait à ESTER Technopole. En 2017, sa fusion avec le pôle de compétitivité bordelais Route des lasers & des Hyperfréquences (RLH) a donné naissance au pôle ALPHA-Route des Lasers & des Hyperfréquences. Celui-ci s’impose aujourd’hui comme la référence en France dans les domaines de la Photonique et des Hyperfréquences. Il impulse une dynamique régionale sans précédent.

Électronique & Photonique 3

Des acteurs d’envergure

ESTER Technopole se retrouve ainsi au cœur d’un écosystème régional à la pointe de l’innovation. Laboratoires de recherche, centres de transfert de technologie et école d’ingénieurs ENSIL-ENSCI y partagent des projets collaboratifs. Tous associent leurs expertises et leurs savoir-faire pour développer les innovations de demain, œuvrant pour la recherche et la compétitivité des entreprises.

La présence active du pôle ALPHA-RLH crée un terreau propice à la naissance de startups, dont certaines sont issues de l’institut de recherche XLIM. Bénéficiant de dispositifs d’accompagnement aux porteurs de projets, du lien avec les structures de financement et de la mise en relation avec les partenaires technologiques potentiels, des jeunes entreprises innovantes comme AMCAD Engineering ou KAMAX ont pu ainsi accroître leur développement.

La construction en 2012 des trois bâtiments publics du CIRE (Centre d’Innovation et de Recherche en Electronique) a permis par ailleurs d’optimiser le travail en réseau du Pôle ALPHA-RLH avec les différents acteurs de la filière.

Aujourd’hui, des acteurs clés de la formation, de la recherche et de l’industrie alimentent la filière et participent à son essor :

De plus, les entreprises Safran et Oerlikon, le CNRS et l’Université de Limoges vont créer un laboratoire de recherche commun PROTHEIS et une plateforme technologique SAFIR dédiée aux industriels du secteur des Traitements de surface, afin de faciliter le transfert des travaux de recherche vers l’industrie aéronautique. Ces outils complémentaires constitueront une force de frappe unique en Europe.

Électronique & Photonique 1

Des innovations majeures

Dans le cadre de la plateforme SAFIR, l’industrie aéronautique a salué, en 2019, les recherches réalisées dans le domaine de la photonique et des hyperfréquences sur les avions de demain.

Quant à CISTEME, le centre de transfert a travaillé au développement du premier modèle de pare-brise d’avion intégrant des antennes et de l’électronique de pilotage en fibre optique, permettant de gagner en poids et en facilité d’installation.

Enfin, la Faculté de sciences et des chercheurs du laboratoire de recherche XLIM ont conjointement planché sur le prototype d’un générateur opto-électronique destiné à la défense pour la détection de mines.

Toutes ces compétences reconnues contribuent à l’essor de cette filière et à son rayonnement au-delà des frontières.