bandeau
Accueil du site > Actualités > 1997 : De Reflect à Emakina, du web au marketing digital.
Accueil du site > Actualités
Également dans cette rubrique
Posté le
5avril

1997 : De Reflect à Emakina, du web au marketing digital.

Faute de place en pépinière, Carlos et Manuel Diaz, les deux frères fondateurs de Reflect, lancent leur agence spécialisée dans les services Internet dans Apollo, une petite salle de réunion du bâtiment central.

Quinze ans plus tard, devenue Emakina, la petite agence est rentrée dans le club international des grandes agences de communication numérique.
A l’époque, les banquiers voient Internet d’un mauvais œil et tentent d’orienter Reflect vers le minitel. C’est pourtant en 2000, aux débuts de l’Internet, que les effectifs passent de 2 à 5 personnes. Reflect, qui s’était installée dans le bâtiment Antarès, revient dans le bâtiment central, et y restera jusqu’en 2006, pour intégrer son propre bâtiment, Oxo.
Dès 1999, l’entreprise, devenue Groupe Reflect grâce au rachat d’une agence de design et d’une société de conseil en stratégie Internet, passe à une clientèle et une dimension nationales : elle inaugurera son premier bureau Parisien en 2001. Pionnier du web 2.0 et de sa composante collaborative, le groupe donne naissance à BlueKiwi en 2005, aujourd’hui leader français des réseaux sociaux d’entreprises, et passé sous le contrôle d’Atos Origin.
La nécessité de se doter d’une envergure internationale et de consolider son leadership sur le web participatif conduit groupe Reflect à s’adosser au groupe Belge Emakina en 2007, avant d’en devenir la filiale française en 2011 (50 collaborateurs).
« Nous sommes connus comme un studio d’excellence, avec une équipe solide composée de gens talentueux, explique Alexis Mons, Directeur stratégie. Nous avons la chance, à Limoges, d’avoir plus de talents que nécessaire, alors que dans nos métiers il y a plutôt une pénurie de main d’œuvre. L’Université de Limoges est un vivier de recrutement important que nous sommes ravis de cultiver ».

Références :

Karl Lagerfeld : Emakina accompagne le lancement des magasins du couturier, en concevant leur digitalisation.
Microsoft. : pour le lancement d’Internet Explorer 9, la nouvelle version du navigateur web de Microsoft, Emakina crée M.O.N.A. (Museum Of Neverending Art), un musée virtuel collaboratif auquel chaque internaute peut apporter sa contribution artistique personnelle
Powerade : réalisation de la campagne de média sociaux pour la boisson sportive de Coca-Cola. Le challenge est de convaincre les sportifs professionnels ou amateurs que dans des situations de performances physiques, powerade est meilleure que l’eau.
M6 : Emakina conçoit et recrée M6 Replay, service leader de la télévision de remplacement

 

2013, et après ?

Emakina Limoges sert principalement des marques européennes ou francophones, ou des grandes marques qui visent les marchés français ou francophones. Le site de production de Limoges est en croissance, avec un recrutement soutenu pour les prochains mois.