bandeau
Accueil du site > Actualités > 3 questions / 3 réponses à Christian Cadon, dirigeant de Silis (...)
Accueil du site > Actualités
Également dans cette rubrique
Posté le
7octobre

3 questions / 3 réponses à Christian Cadon, dirigeant de Silis Electronique

Né à la pépinière d’ESTER en 1994, mais installé au Palais sur Vienne depuis 2004, le bureau d’études Silis Electronique (5 salariés) a fait son retour sur la Technopole le 1er octobre.

Quel est le métier de Silis Electronique ?
Silis Electronique conçoit pour ses clients des cartes électroniques sur mesure. A partir du cahier des charges, nous travaillons à la conception du schéma et du choix des composants, puis assurons la CAO (Conception Assistée par Ordinateur) de la carte électronique avant de développer le logiciel embarqué, et de l’intégrer au micro-processeur. Nous réalisons des prestations à géométrie variable : fabrication de petites séries si besoin, ou recours à la sous-traitance pour l’assemblage des composants si les quantités l’exigent.

Qui sont vos clients ?
Nous travaillons pour les industriels, quel que soit le secteur. Notre marché est principalement régional, mais s’étend au-delà, à Bordeaux pour EADS ou encore à Grenoble pour le LETI (centre de recherche appliquée en microélectronique et en technologies de l’information et de la santé). Les secteurs et les produits concernés sont très larges : cartes pour chaudières ou transpalettes peseurs, mise au point pour Sitco d’un lecteur MP3 d’écoute musicale en magasin… Starplast fait également appel à nous pour la conception des éclairages leds intégrés aux répétiteurs lumineux des taxis.

Quels sont vos projets de développement ?
Notre premier objectif est de nous diversifier avec une activité de développement de « cartes métiers », typées sur les besoins spécifiques à un secteur. Un ingénieur vient d’ailleurs d’être recruté pour mener à bien cette mission. Nous cherchons aussi à nous positionner sur les domaines de l’interface homme-machine : écrans graphiques, claviers tactiles, leds, Ethernet et communication… Il s’agit pour nous, à partir d’une interface « standard », de mettre au point un logiciel adapté aux besoins du client, une programmation embarquée permettant de piloter les produits. Nous avons également pour projet de collaborer avec les professionnels de la céramique - porcelaine, pour apporter de la valeur ajoutée électronique dans des produits traditionnels, sur les questions d’éclairage notamment. Avec les leds, on peut créer des effets de couleur et d’éclairage, et proposer de nouvelles solutions pour les hôtels, les musées…

Qu’apporte ESTER Technopole à votre activité ?
Cette implantation est pour nous l’occasion de nous rapprocher du pôle Elopsys, dont nous sommes membres mais avec lequel les contacts seront plus fréquents et accentués du fait de la proximité. C’est en fait tout un environnement que nous recherchons en faisant le choix d’ESTER. Dans la perspective de nos projets de développement, nous rapprocher des écoles d’ingénieurs et du Pôle Européen de la Céramique est un réel atout. Silis Electronique a obtenu un agrément Crédit Impôt Recherche, qui reconnaît d’ailleurs l’aspect innovant de son activité.