bandeau
Accueil du site > Actualités > Interview d’Emmanuelle Balot-Pascal
Accueil du site > Actualités
Également dans cette rubrique
Posté le
10mai

Interview d’Emmanuelle Balot-Pascal

Directrice du CRAFT (Centre de Recherche sur les Arts du Feu et de la Terre)

Historienne de formation, originaire de Limoges, Emmanuelle Balot-Pascal a pris la direction du CRAFT le 02 janvier dernier, après celle du musée de la coutellerie de Thiers.

Quel est votre parcours ?

Pendant ma thèse en histoire, on m’a proposé de mettre en place le Centre de la mémoire d’Oradour, en amont de l’inauguration. Après son ouverture, j’y ai été chargée de l’organisation des expositions. J’ai par la suite participé à l’aménagement de la Cité des métiers et des Arts de Limoges, notamment sur la partie réhabilitation du bâti, avant de m’occuper de la programmation du site, et d’y développer le volet création contemporaine. En 2004, j’ai enfin pris la direction du musée de la coutellerie de Thiers, avec pour objectif de le dynamiser en le modernisant et en y créant des liens avec la création contemporaine, de le positionner sur le plan européen, et de tisser des liens avec l’industrie locale. J’ai pu y mettre en place de grands évènements européens et en faire un véritable référent pour les projets culturels.


Quels sont vos objectifs pour le CRAFT ?

Après une vacance de direction de deux ans et demi suite au départ de Nestor Perkal, l’objectif principal est de relancer le CRAFT dans ses missions premières : accueillir des artistes –plasticiens, designers…- pour les accompagner dans l’élaboration de leurs projets, et inciter les industriels à utiliser la céramique et la création contemporaine comme moteur de développement. Nous souhaitons poursuivre notre étroite collaboration avec l’industrie locale pour assurer, à partir des compétences du CRAFT, un transfert de technologie pour réaliser de la production en série. Un travail de développement doit également être mené en termes d’image, d’identité visuelle et de politique de partenariats.


Quelle est votre ligne directrice pour cette mission ?

Par goût, mais aussi en raison de mon parcours, je mise énormément sur le croisement des disciplines. Mon challenge est de donner au CRAFT un nouveau souffle, de le rendre plus visible, en le rendant connu du grand public tout d’abord, mais aussi en renouvelant les artistes accueillis et les créations. Depuis sa création en 1993, le CRAFT a constitué une importante collection de plus de 100 pièces, mais je souhaite pouvoir l’enrichir considérablement, pour pouvoir proposer des expositions, et multiplier les partenariats avec les autres structures d’art contemporain.


Sur quels projets travaillez-vous ?

Nous avons été sollicités dans le cadre de nombreux projets architecturaux, pour des recherches concernant des revêtements de surface : la réfection de la cour centrale et de la toiture du Victoria Museum de Londres, la réalisation du parvis d’entrée du nouveau palais de justice de Limoges, ou encore le projet d’agrandissement de l’hôpital de la Timone de Marseille. Plusieurs expositions ex-situ sont également au programme cette année : « Jardins, jardin » au Jardin des tuileries, où sera présenté le mobilier de Marc Aurel créé dans le cadre du projet Urbacer, une exposition exclusive d’une vingtaine de pièces de notre collection à Brive cet été, avec « Révolutions céramiques », sans compter le projet d’exposition rotative au musée Adrien Dubouché pour représenter notre collection de façon permanente. Cette politique, jusqu’à présent attentiste, va devenir réellement volontariste pour multiplier les lieux et les dates.
Nous accueillons enfin de nombreux projets d’artistes, et venons tout juste de modifier leur mode de sélection afin qu’il ne soit pas unilatéral. Un nouveau conseil artistique et scientifique a été constitué autour d’experts dans les domaines de l’architecture, des arts plastiques et du design. Il comprend aujourd’hui 5 membres : Robert Lacôte, actuel directeur du CAUE, Frédéric Bouglé, directeur du Creux de l’enfer, le centre d’art contemporain de Thiers, Catherine Geel, professeur à l’ENSA de Limoges, Laurent Dutheil, directeur général du Lieu du design à Paris, et Constance Guisset, artiste designer parisienne. Pour sa première réunion le 03 avril, ce conseil a retenu 4 projets sur les 10 présélectionnés. En plus des projets en cours, 4 nouveaux designers seront accueillis par le CRAFT dans les prochains mois pour réaliser leurs projets avec notre appui.

Découvrir ces projets